FR/Prabhupada 0778 - La plus grande contribution à la société humaine est la connaissance

From Vanipedia
Jump to: navigation, search
Go-previous.png Page Précédente - Vidéo 0777
Page Suivante - Vidéo 0779 Go-next.png

La plus grande contribution à la société humaine est la connaissance
- Prabhupāda 0778


Lecture on SB 6.1.17 -- Denver, June 30, 1975

Nitai: "Dans ce monde matériel, en suivant le chemin des purs dévots qui sont bien comportés et complètement dotée de qualifications de première classe en raison d'avoir pris pleinement au service de Narayana comme leur vie et leur âme est certainement le plus propice, sans aucune crainte, et autorisée par le śāstra".

Prabhupāda:

sadhrīcīno hy ayaṁ loke
panthāḥ kṣemo 'kuto-bhayaḥ
suśīlāḥ sādhavo yatra
nārāyaṇa-parāyaṇāḥ
(SB 6.1.17)

Ainsi, le śāstra dit que l'association des dévots... Nārāyaṇa-parāyaṇāḥ signifie les devots. Nārāyaṇa-para: celui qui a pris Narayana comme le but ultime de la vie. Nārāyaṇa, Kṛṣṇa, Viṣṇu— Ils sont de la même tattva, Visnu-tattva. Alors, les gens ne savent pas que, d'approcher la plate-forme d'adorer Narayana ou Viṣṇu ou Kṛṣṇa, qui est le plus élevé et, ce qu'on appelle, plate-forme assurée. Tout comme nous obtenons l'assurance, cela est assuré. Assuré par qui? Assuré par Kṛṣṇa. Kṛṣṇa les assurer, ahaṁ tvāṁ sarva-pāpebhyo mokṣayiṣyāmi (BG 18.66). Kaunteya pratijānīhi na me bhaktaḥ praṇaśyati (BG 9.31). Api cet sudurācāro bhajate mām ananya-bhāk, sādhur eva sa man... (BG 9.30). il ya tant d'assurance. Nārāyaṇa-parā. Kṛṣṇa dit personnellement que "Je vais vous protéger." Les gens souffrent à cause de la réaction de péché, de l'ignorance. Par ignorance, ils commettent une action pécheresse, et l'action pécheurs réagit. Tout comme un enfant, ignorant, il touche le feu de cheminée et il brûle la main, et il souffre. Vous ne pouvez pas dire que "l'enfant est innocent, et le feu a brûlé." Non, c'est la loi de la nature. L'ignorance. Les activités pécheurs sont effectuées par ignorance. Par conséquent, on devrait être dans la connaissance. L'ignorance de la loi n'est pas une excuse. Si vous allez au tribunal et si vous plaidez, "Monsieur, je ne savais pas que je dois souffrir, Je dois aller à un emprisonnement de six mois parce que j'ai volé. Ce m'était inconnu... "Non connu ou inconnu, vous devez aller à la prison.

Par conséquent, la plus grande contribution à la société humaine est la connaissance. Pour les maintenir dans l'ignorance, dans l'obscurité, ce n'est pas la société humaine, c'est-à-chats et des chiens" Parce qu'ils sont dans l'ignorance, personne ne peut leur donner des connaissances, ni ils peuvent prendre. Par conséquent, dans la société humaine, il est l'institution de donner des connaissances. C'est la plus grande contribution. Et que la connaissance, la connaissance suprême, est-il dans les Védas. Vedaiś ca sarvaiḥ (BG 15.15). Et les Védas affime, que l'on devrait savoir ce qu'est Dieu. C'est recherché. (à part :) Ne faites pas ce son. Vedaiś ca sarvaiḥ. Les gens ne le savent pas. L'ensemble de ce monde matériel, ils ne savent pas quelle est la connaissance réelle. Ils sont occupés à des choses temporaires pour le plaisir des sens, mais ils ne sont pas au courant de ce qui est le but réel de la connaissance. Na te viduḥ svārtha-gatiṁ hi viṣṇum (SB 7.5.31): le but de la connaissance est de savoir Viṣṇu, Dieu. C'est l'objectif de la connaissance. Athāto brahma jijñāsā. Jīvasya tattva-jijñāsā (SB 1.2.10). Cette vie, la forme humaine de la vie, est destiné à comprendre la Vérité Absolue. C'est la vie. Et sans chercher à comprendre la Vérité Absolue, si nous sommes tout simplement occupé a comma on peut manger un peu plus confortablement, comment dormir confortablement ou comment avoir des relations sexuelles dans une manière plus à l'aise , ce sont des activités animales. Ce sont des activités animales. L'activité humaine signifie savoir ce qui est à Dieu. C'est l'activité humaine. Na te viduḥ svārtha-gatiṁ hi viṣṇuṁ durāśayā ye bahir-artha-māninaḥ (SB 7.5.31). Sans le savoir, ils luttent pour l'existence. Ils veulent être heureux en ajustant l'énergie externe, bahir-artha-māninaḥ. Et les gens, les dirigeants, andhā yathāndhair upanīyamānāḥ (SB 7.5.31). Demandez au grands, grands scientifiques, philosophe, "Quel est le but de la vie?" Ils ne savent pas. Ils théorisent tout simplement, c'est tout. Le vrai but de la vie est de comprendre Dieu.